LES MAGASINS SCOOTER DE VERTOU ET CHOLET SERONT FERMES DU 16 au 19 AOUT
Nos MAGASINS : CHOLET: 09 61 23 94 44 - VERTOU: 09 64 48 13 94 // Nous contacter
SCOOTER DEPOT, partenaire de
Moto YAMAHA XJ6 DIVERSION 2013

YAMAHA XJ6 S DIVERSION

VENDUE

YAMAHA XJ6 S DIVERSION - 2013

VISIBLE AU MAGASIN SCOOTER DEPOT DE CHOLET

 

Mise en circulation en juillet 2013, cette splendide YAMAHA XJ6 S 600 DIVERSION est une belle affaire à saisir.

D'un noir magnifique, elle est dans un état proche du neuf.
Son propriétaire, à la retraite, en a bien pris soin, tout en avalant les kilomètres (31200 en moins de 2 ans, tout de même !)
. Parfaitement entretenue, nous l'avons néanmoins entièrement révisée, et préparée pour vous servir longtemps.
Pour l'agrément de conduite, vous trouverez la moto équipée d'une selle grand confort, et de poignées chauffantes. Il n'y a donc aucun frais à prévoir pour utiliser cette moto au quotidien, et pendant longtemps.
Moins sportive qu'une FZ6, cette moto agréable et confortable vous surprendra par sa facilité à être pilotée, et conviendra parfaitement à un motard souhaitant redémarrer tranquillement.
Nous garantissons cette YAMAHA XJ6 S 600 DIVERSION pendant 3 mois

Venez donc la découvrir au magasin de Cholet !

CARACTERISTIQUES YAMAHA XJ6 S DIVERSION

Extrait de l'article motoplanete.com "Divertissement pour la jeunesse"

Comme leurs aïeules, les deux versions de la XJ6 600 sont extrêmement proches techniquement. La principale et quasi unique différence entre les 2 versions est la tête de fourche de la Diversion. Anguleuse sans être tranchante, elle donne un petit coté sport, et surtout une protection judicieuse. La route accessible à tous, et surtout aux jeunes, c’est ça son truc.

Avec toute la technologie que nous déboule les sportives modernes, on aurait presque oublié les solutions simples. Pas la XJ6 Diversion.
Comme sa grand-mère XJS, elle adopte une conception plus tranquille que les vitrines technologiques. Ici, pas d’admission variable, de Deltabox périmétrique, de contrôle de traction, d’étriers de frein radiaux ou de fourche inversée type MotoGP… Non, ici, on utilise ce qu’il faut pour rouler, pas pour claquer des pendules, et si cette 600 n’a pas le châssis d’une hypersport (radicale et invivable sur route ouverte), elle jouit d’un tarif plus accessible que la Fazer (très proche de celui de ses concurrentes), et d’une capacité routière bien supérieure.

Arsouiller ? La XJ6 Diversion appréciera modérément. Le plaisir de rouler ? Elle retrouve le sourire. Les solutions techniques implantées ici confirme cette tendance. La moto fait appel à un classique cadre tubulaire en acier de type diamant, moins couteux qu’un perimétrique en alu comme celui de la FZ6. Ces tubes de 31,8 mm de diamètre sont épais de 2,3 mm dessinent un cadre simple qui disparait presque totalement sous l’habillage. L’échappement est lui aussi très discret, se planquant sous le moteur et derrière le sabot. L’empattement comme l’angle de chasse dévoile des valeurs sages et rassurantes. Une nouvelle fourche, de nouvelles jantes en alu et un nouveau bras oscillant sont de la partie. Ce dernier ne paye pas de mine, mais ce n’est pas ce qu’on lui demande.
Les disques de frein sont légèrement plus fins que ceux de la FZ6. Ils sont associés à des étriers conventionnels à 2 pistons, optionnellement doublés d’un ABS (+ 400 euros). Ah, j’en vois qui font la moue dans le fond… C’est la fourche normale de 41 mm qui vous embête ? Ca en jette pas assez ? Vous préférez une inversée comme sur une 600 GSX-R, avec un châssis aiguisé… Ouais, mais c’est pas la philosophie de la machine ; et le gex coute 4 000 euros de plus.

Pour la motorisation, pas question de reprendre comme feu la XJS un antique moteur refroidi par air. La nouvelle Diversion reprend un 4 cylindres moderne, propre et compact. En provenance de la FZ6, et dérivé à l’origine de la R6, ce bouilleur est quelque modifié et adapté à un usage polyvalent et disponible. La réponse moteur, le couple, et la cartographie sont optimisés pour les bas et mi-régimes, ceux le plus couramment utilisés sur ce genre de machine. Souhaitons que ce nouveau moulbif ait plus de caractère que l’ancien 600 8 soupapes refroidi par air, souple et gentil mais sans relief. Culasse, arbres à cames, injection, embrayage et sélection de boite sont revus. De quoi en faire une machine urbaine plus que sympathique, en espérant qu’elle nous fasse oublier les revêches passages de rapport des anciennes XJ 600.

La XJ avait disparu… et renait sous une appellation équivoque. Même philosophie mais plus moderne, plus aguichante, elle arrive à point nommé pour se fritter avec les nouvelles Kawasaki ER-6f, Suzuki Bandit 650 et la Honda CBF 600 récemment renouvelée.

2013 marque une légère évolution pour la XJ6 Diversion F : de nouvelles poignées passager pour une meilleure prise en main, un éclairage LED du tableau de bord, du matériau antidérapant pour recouvrir la selle, un indicateur de tension de chaine et des clignos transparents.

Lisez l'article complet sur motoplanete.com